Art of Soule : plus que de simples espadrilles

Derrière chaque espadrille Art Of Soule, il y a la volonté de perpétuer le savoir-faire artisanal et la tradition de la sandale basque depuis plus de 10 ans.

2008

Alors que l’espadrille est un produit très éloigné des défilés de mode, la marque Art of Soule est créée. Las de leurs carrières tracées dans la banque et le marketing, les fondateurs de la marque se lancent dans la personnalisation des espadrilles.
Ce qui ressemblait à une farce prend vite une toute autre dimension et la société se développe très rapidement.

2010

Convaincue que le made in France est la solution pour se développer, l’équipe se lance à la recherche de savoir-faire complémentaires. La sérigraphie, la broderie puis la sublimation de toiles d’espadrilles sont réalisées dans des ateliers français sur la côte basque.

2013

Art of Soule ne se contente pas de se reposer sur des sous-traitants : la marque est actrice de la production de l’espadrille française. Art of Soule développe et investit dans une nouvelle machine à coudre qui permet l’assemblage parfait des espadrilles. Cette date marque un virage historique dans la production des espadrilles de Mauléon : Art of Soule est très fier d’avoir apporté sa contribution à l’optimisation du savoir-faire mauléonais. Ces machines sont maintenant au nombre de quatre dans l’atelier de Mauléon.

2014

Dans la foulée, Art of Soule commence à tisser ses propres toiles rayées avec du fil de coton teint en France. Les espadrilles Art of Soule sont d’ailleurs les seules espadrilles fabriquées en France avec de la toile tissée en France.
Forte de son ADN, la marque Art of Soule ouvre très vite les portes des marchés exports en commercialisant ses espadrilles jusqu’en Chine, un comble ! La marque est distribuée dans plus de dix pays, en Europe et en Asie.

2015

Art of Soule ouvre sa boutique à Biarritz au cœur du quartier des Halles. Dans ce magasin dédié aux espadrilles, vous trouverez les intemporelles espadrilles classiques, unies et rayées. Vous trouverez également des espadrilles en séries limitées qui se succèdent tout au long de l’année.

2020

Art of Soule investit dans cinq nouvelles machines à coudre, utilisées dans l’assemblage des pièces de tissus (appelées tiges) de vos espadrilles. Ces investissements sont portés par Art of Soule, grâce à vous. C’est la vision du made in France par Art of Soule.

En achetant les espadrilles Art of Soule, vous contribuez au dynamisme de tout un écosystème de production et de distribution et aux emplois qui y sont directement et indirectement liés.

La petite histoire de l'espadrille

Parce que l'espadrille a traversé les âges et que nous nous devons de savoir d'où elle vient pour savoir jusqu'où nous voulons l'amener.

218 avant JC

Le premier personnage connu qui aurait porté des espadrilles serait Hannibal. Lui et ses soldats étaient équipés d’espadrilles lors de leur longue marche entre Carthage et l’Italie. Ce type d’espadrilles trouve ses origines dans le sud de la Gaule. Ces espadrilles étaient constituées de fibres végétales tressées et enroulées. Portées par les bergers des deux côtés des Pyrénées, ces espadrilles apportaient une protection et un confort de marche tout terrain à une époque où tout se faisait à pied.

L’origine du nom "espadrille" vient du nom de la fibre qui est utilisée pour la confection de la semelle, la fibre de Sparte. On retrouve cette racine dans le nom que les basques ont choisi pour leur emblématique chaussure : Espartina !

Plus tard dans l’histoire, les troupes du Roi d’Aragon étaient chaussées d’espadrilles à lanières pour combattre contre les Albigeois. On en trouve la description dans les écrits d’alors.

XIXème siècle

L’usage quotidien de l’espadrille se répand des deux côtés de la chaine pyrénéenne. Certains habitants de ce beau pays commencent à se spécialiser dans la fabrication des espadrilles comme en attestent les registres d’Etat Civil. En effet, en 1849, on trouve la mention « fabricant d’espadrilles » dans un registre d’un village proche de Mauléon.

La province basque de la Soule, dont Mauléon est la capitale, se spécialise peu à peu dans la production d’espadrilles. Les espadrilles sous la forme actuelle commencent à être commercialisées bien au-delà du Pays Basque.

À la fin du XIXème siècle, on compte une petite dizaine de manufactures spécialisées dans la fabrication d’espadrilles à Mauléon. C’est toute une économie qui se met en place autour de l’espadrille. Tissage, teinture, tressage, les métiers autour de l’espadrille se développent avec le même élan dans toute la région.

L’espadrille est portée par les travailleurs. L’espadrille sert tant aux paysans qu’aux mineurs du Nord de la France. En effet, l’espadrille est portée dans les galeries des mines de charbon car sa semelle de corde évite tout risque d’étincelles et épargne ainsi les mineurs des tristement célèbres coups de grisou.

De nos jours

La première moitié du XXème siècle correspond à l’âge d’or de l’espadrille. Plusieurs millions de paires d’espadrilles sont fabriqués chaque année à Mauléon. Les manufactures se modernisent et un recours important aux machines à coudre est réalisé.

1953 est une année très dure pour la profession de fabricant d’espadrilles avec une transformation radicale des techniques de forage dans les mines. Les espadrilles ne sont plus utilisables car l’eau est désormais abondamment utilisée. Beaucoup d’entreprises disparaissent à cette époque. Le coup est dur.

Au début des années soixante-dix, l’espadrille connaît un second âge d’or, notamment grâce à la publicité, comme la publicité France Espadrille restée célèbre et reprise un peu plus tard par Les Nuls dans une version inoubliable.

À la fin des années soixante-dix, l’espadrille de Mauléon se retrouve concurrencée par les espadrilles venues de Chine puis du Bangladesh. Le nombre de fabricants d’espadrilles à Mauléon tombe à cinq. La traversée du désert sera longue, mais les espadrilles de Mauléon en ont vu d’autres ! Hannibal et ses troupes ont franchi les massifs Pyrénéens et Alpins en espadrilles !

Les entreprises qui le pouvaient ont maintenu coûte que coûte leur savoir-faire. C’est au prix de grands sacrifices (de la survie !) qu’il est aujourd’hui possible de proposer des espadrilles fabriquées à Mauléon. Nous sommes extrêmement reconnaissants à tous ces résistants.

Depuis une quinzaine d’années, l’engouement pour l’espadrille reprend petit à petit. L’espadrille devient un produit de loisir rattaché à la notion de vacances et de détente. Le regain d’intérêt pour le made in France favorise ce retour en grâce. Les artisans de la Soule ont tenu bon, et l’histoire continue !

Savoir-être

Les espadrilles que vous choisirez ont été imaginées et fabriquées à Mauléon (Pays basque) avec la plus grande attention, sur nos machines à coudre, par une équipe dévouée à 100% à la cause de la sandale basque. C'est aussi ça la garantie d'espadrilles "made in France".

Julien

ASSOCIÉ FONDATEUR

Mathieu

ASSOCIÉ FONDATEUR